Le Lac Simcoe est un Secteur de Pêche Névralgique en Toute Saison

Une journée passée à pêcher sur la glace avec une canne à pêche à côté d'un tas de petits poissons

Crédit photo : Scott Gardner 
Emplacement : Lac Simcoe

De nombreux lacs se targuent d’offrir de quoi plaire à chaque pêcheur, mais dans le cas du remarquable lac Simcoe de l'Ontario, c’est effectivement le cas. Toute l’action lorsque vous pêchez sur le lac Simcoe inclut la chance d’attraper un poisson de taille trophée, du crapet à la douzaine et tout ce qui se trouve entre les deux.

Vous trouverez le puissant touladi et le corégone costaud dans les profondeurs fraîches du lac Simcoe. Les secteurs herbeux et peu profonds abritent des grands brochets et achigans à grande bouche agressifs et bien nourris. Certains des plus gros achigans à petite bouche du Canada rôdent dans les profondeurs intermédiaires du lac Simcoe. Puis, il y a la bien-aimée (et délicieuse) perchaude, que l’on trouve presque partout.

En matière d’excellentes destinations de pêche en Ontario, le lac Simcoe dépasse de nombreuses attentes. Une pêche de qualité pour cette combinaison de poissons-gibiers se trouve habituellement plus au nord, mais le lac Simcoe se situe à 50 kilomètres seulement au nord de la région du grand Toronto, ce qui est toujours dans le Sud de l’Ontario. Une pêche de très grande qualité est souvent associée aux régions éloignées peu peuplées et loin à atteindre. Le lac Simcoe, toutefois, est entouré de maisons, chalets, municipalités et autoroutes. Cela le situe à quelques heures de route seulement pour littéralement des millions de Canadiens. Les villes de Barrie et d’Orillia se situent directement sur les rives du lac Simcoe, tandis que les régions de York et Durham se trouvent à proximité. Les visiteurs en provenance de New York et du Michigan sont également courants. Tout cela fait du lac Simcoe l’un des lacs intérieurs de l'Ontario sur lequel on pêche le plus, et pourtant ses poissons semblent devenir encore plus gros et plus abondants à chaque saison qui passe.

Fait peut-être encore plus impressionnant, le lac Simcoe est une véritable destination quatre-saisons, avec une pêche de calibre mondial à chaque saison de l’année. Voici un guide du calendrier de pêche du lac Simcoe, qui présente les espèces de poissons que vous pouvez pêcher ainsi que des trucs sur les emplacements et stratégies.

Lorsque vous planifiez une visite, n’oubliez pas de consulter les règlements de la pêche de la région pour connaître les limites et saisons correspondant à chaque espèce, qui peuvent varier d’une année à l’autre. Pour une liste des guides de pêche locaux et pour la location de cabane sur la glace, voir la fin de l’article.

L’Ontario s’aligne de façon sécuritaire avec les mesures de santé publique et de sécurité concernant la COVID-19.

Veuillez vérifier directement auprès de l’exploitant de l’entreprise avant votre voyage. Obtenez dès maintenant les renseignements les plus à jour.

Pêche Hivernale sur le Lac Simcoe


En hiver, une bonne partie de la nature est endormie, mais le lac Simcoe, lui, est bien vivant. Une fois que la surface du lac gèle, habituellement à la mi-janvier, des milliers de pêcheurs prennent la glace d’assaut chaque week-end. Si la pêche sur la glace au lac Simcoe est aussi populaire, c’est parce qu’elle y est excellente dès le gel jusqu’à la mi-mars, en particulier pour attraper la perchaude, le touladi et le corégone.

Le lac Simcoe est célèbre pour ses perchaudes géantes (des poissons de plus de 30 centimètres ou 12 pouces), qui sont excellentes à manger, souvent faciles à attraper et que l’on trouve partout sur le lac. Puisque vous pouvez pêcher la perchaude à quelques centaines de mètres du rivage, vous n’avez pas besoin d’une motoneige ou d’un VTT pour vous amuser. Vous pouvez simplement marcher sur la glace. Il suffit de porter des vêtements chauds et des bottes d’hiver.

Contrairement à l’été, où la plupart des gens pêchent dans une embarcation, les pêcheurs d’hiver peuvent se rendre sur la glace en groupes de toutes tailles et passer une journée à pêcher ensemble. Pêcher la perchaude sur la glace exige seulement un équipement bien simple : une canne à pêche et un moulinet de base, plus quelques hameçons, des poids, des leurres ou un petit sceau d’appâts. Les ménés vivants constituent l’appât le plus populaire, mais la perchaude aime également  les petits leurres, les cuillères et les poissons-nageurs « Jigging Rap ». Il est également possible de louer une cabane sur la glace dans la plupart des secteurs du lac. Les exploitants fournissent souvent une cabane chauffée confortable, l’équipement de pêche, des appâts et un transport jusque sur la glace.

On trouve habituellement la perchaude dans les sections peu profondes et de profondeur intermédiaire du lac. La baie de Cook, un vaste secteur relativement peu profond qui s’étend depuis l’extrémité sud-ouest du lac, est souvent considérée comme la capitale de la pêche à la perchaude sur le lac Simcoe. On trouve cependant la perchaude tout autour de la rive du lac. D’autres emplacements populaires incluent Port Bolster, Beaverton, Orillia et l’arrière de la baie Kempenfelt Bay, le long du secteur riverain de Barrie. Pour un peu d’action supplémentaire, vous trouverez des  grands brochets aux mêmes emplacements que la perchaude. Ces poissons sont bien connus pour se régaler des appâts à perchaude. Sentir un brochet de 4,5 kilos sur la ligne alors qu’on s’attendait plutôt à une perchaude de 453 grammes procure une sensation mémorable. 

Les pêcheurs plus aventureux du lac Simcoe à la recherche de poissons de plus grande taille peuvent se déplacer vers les eaux plus profondes (habituellement en motoneige ou VTT) pour pêcher le magnifique touladi et le costaud corégone. Tôt dans la saison des glaces, vous trouverez le touladi et le corégone autour des buttes et dans des fonds aussi peu profonds que six mètres (20 pieds), mais ils descendent plus en profondeur à mesure que les semaines passent, jusqu’à une profondeur de 30 mètres (100 pieds). La pêche demeure bonne jusqu’à la fin de la saison du touladi, à la mi-mars. 

Les ménés sont également populaires pour attirer le touladi et le corégone, mais les leurres peuvent souvent être plus efficaces. Certains des leurres les plus populaires pour le touladi incluent les poissons-nageurs, les leurres souples, les cuillères à dandiner et les poissons-nageurs sans lèvre. Le corégone mordra aux mêmes leurres, même s’il les préfère un peu plus petits. Les secteurs névralgiques incluent les eaux plus profondes à l’embouchure de la baie Cook et autour des îles les plus à l’ouest du lac Simcoe, ainsi qu’à la baie Kempenfelt, qui est l’un des rares secteurs accessibles à pied pour pêcher le touladi.

Pêche Printanière sur le Lac Simcoe


Peu après que la glace a disparu sur le lac Simcoe, habituellement à la mi-avril, les pêcheurs peuvent cibler l’un des poissons les plus prestigieux et insaisissable du lac : la marigane noire. Ce crapet de taille moyenne abonde dans le lac Simcoe, mais est habituellement difficile à trouver, même pour les pêcheurs experts. Toutefois, au début du printemps, la marigane se déplace près de la rive, principalement dans les sections sud du lac, autour des marinas, des quais et dans les affluents, y compris les rivières Holland, Black et Maskinonge. Ces poissons au corps épais, qui mesurent souvent de 25 à 36 centimètres, sont très bons à manger et on peut les attraper à l’aide d’un moulinet à lancer léger et bon nombre des mêmes leurres et appâts utilisés pour la perchaude en hiver. 

La pêche à la perchaude est également très bonne au printemps. Elle est légèrement moins prévisible que durant la saison de la glace, mais on peut généralement la trouver près des mêmes secteurs qu’elle habite en hiver. Il faut parfois chercher, mais lorsque vous trouvez un banc, vous vivrez des moments d’action rapides et déchaînés. À cette période de l’année, il est possible de pêcher tant la perchaude que la marigane à partir du rivage. Les emplacements populaires incluent les quais et les marinas, en plus d’Atherly Narrows, près d’Orillia, à l’afflux nord du lac.

La saison en eau libre commence à la mi-mai pour le touladi et le grand brochet. La baie Cook est l’endroit le plus populaire pour le brochet au printemps, mais on le trouve dans la plupart des secteurs peu profonds du lac, habituellement là où la végétation aquatique commence à émerger. Les cuillères pour la pêche à la traîne, les gros leurres tournants ou les poissons-nageurs constituent habituellement la meilleure façon de trouver et d’attraper le brochet dans la baie Cook. Le lac compte quelques très gros poissons dans la catégorie des 9 kilos, mais les brochets de taille moyenne, dans la catégorie des 2,2 à 5,4 kilos, abondent et offrent une excellente pêche sportive.

La pêche au touladi et au corégone à la fin du printemps est aussi très bonne, même si peu de pêcheurs les ciblent à cette période de l’année. On les trouve dans les eaux profondes dans toute la moitié ouest du lac Simcoe, en particulier autour des pointes et buttes submergées. La stratégie la plus populaire est la pêche à la traîne en eaux profondes avec des cuillères et des appâts ménés, bien que la dandinette verticale soit aussi efficace.

Pêche Estivale sur le Lac Simcoe


À la fin juin, la saison s’ouvre pour l’achigan à petite et grande bouche. C’est une période excitante pour les nombreux pêcheurs qui adorent les poissons agressifs et combattifs. Au cours des 20 dernières années, le lac Simcoe est lentement devenu l’une des destinations par excellence au Canada pour pêcher des  achigans à petite bouche géants.

À partir de la fin des années 1990, le lac a été colonisé par le gobie à taches noires, un petit poisson-appât envahissant. Bien que les espèces envahissantes constituent toujours une source de préoccupation, les achigans à petite bouche du lac Simcoe se sont engraissés avec les gobies, des poissons de fond. Les achigans de 2,2 kilos sont rares en Ontario, mais ils font maintenant partie de la norme au lac Simcoe, grâce aux gobies et à la grande éthique dont font preuve les pêcheurs en pratiquant la pêche avec remise à l’eau.

On attrape maintenant régulièrement des achigans à petite bouche pesant jusqu’à 3,6 kilos, et plusieurs sont d’avis que le lac produira bientôt un nouveau record canadien. Les gros achigans à petite bouche du lac Simcoe tendent à se trouver dans des eaux relativement profondes, habituellement à des profondeurs de 4,6 à 9 mètres autour des îles, des rives rocheuses, des dénivelés et des pointes tout autour du lac. Les leurres artificiels sont de loin les appâts les plus populaires et efficaces, en particulier les poissons-nageurs et les appâts de plastique souple qui imitent les gobies.

Tandis que les pêcheurs dirigent leur attention sur les énormes achigans à petite bouche du lac Simcoe, il est facile de négliger les excellentes conditions de pêche que procure le lac pour leurs cousins, les achigans à grande bouche. Même s’ils n’atteignent pas des tailles dignes du livre des records, les achigans à grande bouche du lac Simcoe abondent, sont bien nourris et souvent plus faciles à attraper que les achigans à petite bouche. La baie Cook (incluant l’embouchure de la rivière Holland), aux eaux chaudes et peu profondes, est de nouveau le lieu de prédilection où se concentrer, mais l’achigan à grande bouche habite la plupart des secteurs herbeux et peu profonds du lac. La plupart des leurres classiques pour achigan fonctionnent bien, mais on ne se trompe jamais avec des appâts de plastique souple qui imitent les vers, les appâts tournants et les grenouilles de surface sans mauvaises herbes.

La pêche au touladi et au corégone demeure bonne tout l’été, en partie parce que peu de pêcheurs les ciblent en été. Les pêcheurs qui s’aventurent plus au large pour pêcher dans des eaux plus profondes peuvent attraper le touladi à l’aide des mêmes stratégies et aux mêmes emplacements qu’au printemps. Les perchaudes sont maintenant plus dispersées un peu partout dans le lac, mais vous trouverez parfois un banc tandis que vous pêchez l’achigan à petite bouche. Lorsque cela vous arrive, la perchaude mord presque toujours avec enthousiasme.

Pêche Automnale sur le Lac Simcoe


Après la fête du Travail, le premier lundi de septembre, le nombre de pêcheurs sur le lac Simcoe diminue considérablement, même si le lac offre maintenant parmi ses meilleures conditions de pêche. L’automne est le temps fort pour attraper les plus gros achigans et brochets du lac. Ces poissons se nourrissent avidement en prévision de l’hiver, et la plupart étaient déjà bien dodus après un été à se gaver de gobies.

On trouve l’achigan à petite bouche aux mêmes endroits qu’en été, et les mêmes stratégies pour l’attraper continuent d’être payantes. Durant les jours venteux ou nuageux, il vaut la peine de vérifier les eaux peu profondes, les fonds rocheux et les plateaux. Si le prochain achigan à petite bouche de taille record au niveau provincial ou national est effectivement pêché au lac Simcoe, les pêcheurs experts croient qu’il le sera par un jour froid et nuageux à la fin octobre ou en novembre.

En automne, l’achigan à grande bouche tend à se déplacer dans des eaux plus profondes situées près de leurs emplacements d’été, et ils demeurent très agressifs jusqu’à tard en octobre. Encore une fois, divers leurres sont efficaces, mais les pêcheurs ont tendance à utiliser des leurres plus gros et plus criards qu’en été. On trouve d’énormes grands brochets à proximité. Ils sont particulièrement attirés par la végétation qui demeure verte et en santé, puisque c’est dans ces secteurs que se trouvent plus de proies. De nombreuses approches fonctionnent, mais il est difficile de battre la pêche à la traîne avec de grandes cuillères et des poissons-nageurs. 

La pêche à la perchaude est aussi très bonne à l’automne, puisque les perchaudes commencent à se rassembler en grands bancs et à se déplacer dans des eaux moins profondes, où elles passeront l’hiver. Tout comme au printemps, utilisez un moulinet à lancer léger avec des leurres de plastique souple et de petits leurres criards comme des cuillères ou des leurres tournants. Les pêcheurs ne sont pas aussi nombreux en automne. Il arrive cependant que l’on apprenne que des bancs de perchaudes nagent près de l’une des rampes de mises à l’eau populaires. Lorsque cela se produit, il n’est pas rare de voir des regroupements de 10 ou même 20 bateaux, avec des pêcheurs impatients de vivre une dernière pêche à la perchaude sublime sur le lac Simcoe — jusqu’à ce que tout recommence en janvier.

À toute période de l’année, les poissons mordent toujours au lac Simcoe. Peu importe si vous désirez vous amuser en pêchant en famille près du rivage ou si vous êtes un pêcheur passionné à la poursuite de gros touladis, brochets et achigans, ce formidable lac de l’Ontario a vraiment tout pour plaire. Pour en savoir plus sur la pêche au lac Simcoe ou pour réserver votre aventure, consultez cette liste de services de location pour la pêche sur la glace, de guides de pêche et d’hébergements en bordure du lac.

Location pour la Pêche sur la Glace

Bear Point Fish Hut Rentals, Innisfil
Cabanes et transport sur la glace à Barrie, Orillia, Beaverton et à proximité.

Marina de la baie Cook, Innisfil
Location de cabanes et transport sur la glace. Possibilité d’acheter le petit déjeuner et le dîner.

Fish Simcoe Hardwater Outfitters, Churchill
Location de cabanes de différentes tailles, y compris une cabane pouvant accueillir 12 personnes et faite pour y passer la nuit, toutes situées dans un emplacement de prédilection pour pêcher la perchaude et le brochet.

Floyd Hales Ice Huts, Beaverton
Quarante cabanes de pêche modernes, pouvant accueillir quatre à six pêcheurs, avec service de transport jusqu’aux cabanes au moyen de bus des neiges classiques Bombardier.

Goy Fishing, Gilford
Cabanes de jour bleues distinctes et une cabane faite pour y passer la nuit dans un emplacement de pêche de prédilection à la baie de Cook. Les appâts sont inclus.

Lucky’s Sons Ice Huts, Lefroy
Location de cabanes dans des emplacements en eaux peu profondes (perchaude et brochet) et profondes (touladi et corégone). Les appâts sont inclus.

Tim Hales Fish Huts, Beaverton
Pêche à la perchaude, au touladi et au corégone. Toutes les cabanes possèdent des bancs rembourrés et des appuis-dos, en plus d’un éclairage intérieur fonctionnant avec un réseau électrique de 12 volts muni de ports USB.

Guides de Pêche sur le Lac Simcoe

Fatal Force Outfitters
Services de pêche guidée à l’année, y compris des cabanes pour pêche sur la glace pour le touladi et le corégone, et de pêche nolisée en eaux libres sur le lac Simcoe.

Fish City Tours
Taro Murata, guide local bien connu, offre une pêche nolisée pour un maximum de quatre pêcheurs qui désirent pêcher la perchaude, l’achigan, le brochet et le doré.

Fish Crazy Guide Services
Pêche guidée quatre-saisons au lac Simcoe. Tout l’équipement est fourni, y compris les cannes, les manivelles et les appâts pour la pêche en eaux libres, ainsi que des cabanes portatives et des sonars pour la pêche sur la glace.

Happy Go Fish Hut Rentals & Guide Service
Pêche guidée à l’année avec location de cabanes pour la pêche à la perchaude, au touladi et au corégone en hiver, et pêche nolisée à l’achigan et à la truite en été.

SR Fishing
Pêche quatre-saisons en compagnie de Steve Rowbotham, guide professionnel et pêcheur de tournoi, avec pêche nolisée à l’achigan, au brochet, au touladi et au corégone.

Hébergement près du Lac Simcoe

The Briars Resort & Spa, Jacksons Point
Centre de villégiature au bord du lac de style victorien offrant des chambres, des suites et un chalet meublé avec accès à des installations de loisir intérieures et extérieures.

Casey's Port Bolster Inn, Port Bolser
Auberge située à 200 mètres du lac offrant six chambres et un chalet pour huit personnes, en plus d’un restaurant, d’une boutique d’équipement et de cabanes pour la pêche sur la glace.

Inn on the Lake, Keswick
Motel au bord du lac comptant 16 chambres avec chambres et suites diversifiées, près de plusieurs plages publiques et rampes de mise à l’eau.

Lakeside Inn Orillia, Orillia
Emplacement au bord du lac Simcoe, près d’Atherly Narrows, avec quai privé pour clients, à quelques minutes du centre-ville riverain d’Orillia.

Peninsula Resort, Pefferlaw
Suites et chalets au bord du lac avec plage sablonneuse, rampe de mise à l’eau sur place et une promenade de 250 mètres pour pêcher.

Hôtel Best Western Plus Orillia
À quelques pas seulement du lac Simcoe à Athlerly Narrows, l’hôtel offre un restaurant sur place, le petit déjeuner gratuit et l’accès à un éventail d’activités intérieures.

Mis à jour : 23 mars 2022

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal. Téléphonez ou réservez aujourd’hui.