Un hibou dans un arbre.

Les meilleurs endroits où observer les oiseaux en Ontario

Un hibou dans un arbre.

Nul besoin de casser sa tirelire pour observer les oiseaux : il suffit de jumelles, d’un appareil doté d’un zoom fonctionnel et d’un chasse-moustiques de qualité.

Pour les observateurs d’oiseaux, le b.a.-ba de l’identification des oiseaux se résume à cinq éléments :

  • taille
  • forme
  • plumage (ou couleur)
  • chant
  • « navigation » aérienne (modèles de migration)

On dénombre 495 espèces d’oiseaux à observer en Ontario, dont près de 300 qui s’y reproduisent.

Les saisons de pointe quant au nombre et à la diversité à admirer coïncident avec les migrations printanières et automnales, quand des oiseaux chanteurs, oiseaux de rivage, oiseaux aquatiques et oiseaux de proie choisissent les sites qui serviront d’arrêts de ravitaillement en route vers les coins de nidification ou de retour de ceux-ci. 

Voici plusieurs endroits névralgiques pour les ornithologistes en herbe et les observateurs d’oiseaux en Ontario.

Sud-Ouest de l’Ontario

La région la plus méridionale de l’Ontario, qui se distingue par son climat et sa topographie, est remplie d’aires de rassemblement parfaites pour diverses espèces d’oiseaux durant les saisons de migration.

Voici d’excellents endroits et événements pour l’observation d’oiseaux :

Perth, Waterloo et Wellington

L’observation des oiseaux est une activité pratiquée à l’année à Waterloo, dans ses environs et le long de la rivière Grand.

Kawarthas et Northumberland

Les divers marécages, boisés, lacs et champs de cette région attirent une myriade d’espèces.

  • Les plateformes de nidification disséminées ici offrent le rare privilège d’apercevoir de majestueux balbuzards pêcheurs chaque printemps Ne perdez jamais de vue la sécurité lorsque vous vous trouvez près des routes et autoroutes. 
     
  • Le parc provincial Carden Alvar, une zone importante pour la conservation des oiseaux et de la biodiversité (ZICO) à Kawartha Lakes, est un rare écosystème à l’échelle mondiale qui compte plus de 200 espèces d’oiseaux (dont des espèces rares) et plus de 400 espèces de plantes.  Réservez votre place pour une expérience photographique guidée en plein air (Carden Alvar Nature Photography Experience) en mai ou en juin.
     
  • Situé en bordure du lac Ontario, le parc provincial Presqu’ile, une autre zone importante pour la conservation des oiseaux et de la biodiversité, organise le Warblers and Whimbrels Weekend, une fin de semaine où la paruline et le coulis corlieu sont à l’honneur.
     
  • Rando-observations guidées axées sur de petits oiseaux migrateurs, notamment de rivage, sont au programme. Niché entre le Bouclier canadien et les plaines de calcaire, le parc provincial Petroglyphs est une autre zone écologique particulière qui attire des oiseaux recherchant désespérément une aire de repos.
     
  • Obtenez de plus amples renseignements sur l’observation d’oiseaux dans la région de Kawarthas Northumberland.

Comté de Bruce et côte Ouest de l’Ontario

Les rives du lac Huron sont le théâtre d’une forte présence d’oiseaux, en particulier durant les saisons migratoires.

  • Durant les deux fins de semaine suivant la fin de semaine prolongée de la fête de la Reine à la fin mai et au début juin, le parc provincial MacGregor Point accueille le Huron Fringe Birding Festival (festival d’ornithologie en périphérie du lac Huron). Soyez à l’affût pour apercevoir des bihoreaux gris et des aigrettes blanches d’Amériques se poser dans la péninsule Bruce au cours de randonnées guidées et d’ateliers d’identification d’oiseaux.
     
  • Juste un peu au nord de la côte de Saugeen Shores, sur l’île Chantry, se trouve un refuge d’oiseaux migrateurs désigné qui accueille cormorans, mouettes, aigrettes et, bien sûr, hérons. Naviguez de Southampton vers cette île pour avoir la chance d’observer des oiseaux et de visiter le phare patrimonial, grâce à la Marine Heritage Society, un organisme voué à la protection du patrimoine marin.

Sud-Est de l’Ontario

Découvrez plusieurs endroits névralgiques et expériences clés pour l’observation d’oiseaux dans le comté de Prince Edward et s’étirant le long du fleuve Saint-Laurent.

  • Le Spring Birding Festival (Festival printanier d’observation des oiseaux), dans le comté de Prince Edward se déroule à la mi-mai. Le comté a obtenu sa désignation ZICO en 1998. Il n’a cessé depuis de servir de point d’arrêt majeur pour les oiseaux migrateurs. Les activités quotidiennes sont variées, entre les randonnées et visites guidées, les démonstrations de bagage d’oiseaux et différents ateliers, à l’observatoire d’oiseaux de la pointe Prince Edward.
     
  • Juste en face du chenal, la baie de Quinte mérite le détour avec ses 33 zones de protection de la nature appréciées pour l’observation d’oiseaux. Dressez-vous une liste d’oiseaux de la baie à observer.
     
  • Situés dans la biosphère de l’arche de Frontenac, à l’est de Kingston, les milieux humides et eaux libres de la zone faunique Mac Johnson sont visités par le majestueux cygne trompette, grâce à un programme de conservation et de restauration de 20 ans. 
     
  • Le refuge d’oiseaux du Haut-Canada, qui fait partie de la Commission des parcs du Saint-Laurent, offre d’excellentes occasions d’admirer de la sauvagine, des rapaces et d’autres espèces sur des sentiers sinueux qui parcourent des boisés, des champs et des milieux humides.

Muskoka et parc Algonquin

Des étendues de forêts mixtes et des lacs et rivières d’eau douce à travers Muskoka et le parc Algonquin procurent l’habitat idéal pour une grande variété d’oiseaux migrateurs et nicheurs.

Nord de l’Ontario

La magnifique nature sauvage et accidentée de l’Ontario procure de formidables occasions d’observer les oiseaux, de la région du lac Supérieur au pays du soleil couchant au nord-ouest et du comté d’Algoma en remontant jusqu’aux rives éloignées d’eau salée de la baie d’Hudson.

  • La montaison annuelle du saumon dans la rivière Nipigon, juste au nord de Thunder Bay, à l’automne fournit une occasion de rêve pour un safari-photo pour admirer les pygargues à tête blanche nord-américains en train de chasser.
     
  • Le littoral du parc provincial Sleeping Giant, jusqu’aux riches forêts boréales dans l’Algoma, est l’habitat de nombreux oiseaux. Vous retiendrez votre souffle à la vue de pygargues à tête blanche, de balbuzards pêcheurs, de hérons, de hiboux, de pics et d’oiseaux chanteurs. 
  • Il existe plusieurs espèces de canards et de huards sur l'île Saint-Joseph.

  • Dans le Nord-Ouest de l’Ontario, le pays du soleil couchant est le terrain de jeux des ornithologues.
     
  • Des pélicans, des grues, des harfangs et des pygargues à tête blanche dans le parc provincial Sable Islands et le parc provincial Rushing River, leurs environs et jusqu’aux rives du lac des Bois.
     
  • Si vous parcourez le long chemin jusqu’à la baie James au printemps et à l’automne, vous obtiendrez toute une récompense : la chance d’observer des oiseaux aquatiques et des oiseaux de rivage migrateurs, comme le bécasseau, notamment maubèche, ainsi que le huard, le pélican, la grue, la chouette et l’aigle. Il se peut aussi que vous aperceviez des phoques et des bélugas! Pei lay sheesh kow est une ZICO désignée dont fait partie le parc provincial Tidewater. Ce nom cri signifie « une region où les oiseaux abondent ».
     
  • À l’est de Moosonee, le refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah se situe sur les terres ancestrales de la Première Nation Moose Cree et procure un refuge pour les canards, les bécasseaux, les goélands, les oies des neiges et autres oiseaux aquatiques.

Renseignez-vous sur d’autres activités d’observation d’oiseaux et d’ornithologie en Ontario ainsi que sur la recherche et les efforts en matière de conservation sur le site d’Ontario Field Ornithologists.

Mis à jour : 16 octobre 2023

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal. Téléphonez ou réservez aujourd’hui.