Ce que vous devez savoir avant de naviguer jusqu’en Ontario

Vivez votre prochaine aventure de navigation sur les splendides voies navigables de l'Ontario. Avec un quart de million de kilomètres carrés d’eau et 17 000 kilomètres de littoral, les Grands Lacs vous invitent à les visiter et offrent suffisamment de possibilités pour revenir encore et encore.

Quatre des cinq Grands Lacs bordent la province de l’Ontario avec un accès au Nord de l’océan Atlantique par l’intermédiaire de la Voie maritime du Saint-Laurent. Et parce que l’Ontario partage les rives du lac Supérieur, du lac Huron, du lac Érié et du lac Ontario avec les États-Unis, vous pouvez passer par plusieurs ports pour franchir la frontière et naviguer jusqu’au Canada.

Non seulement l'Ontario est un endroit magnifique où naviguer, mais il s’agit également d’un endroit où il est facile de se rendre en naviguant. Voici ce que vous devez savoir avant de naviguer jusqu’en Ontario, au Canada.

Franchir la frontière canado-américaine par voie maritime


Bien qu’elle soit maritime, la frontière des Grands Lacs entre les deux pays fait l’objet d’une haute surveillance et est traitée de la même manière que les postes frontaliers terrestres. Le Canada et les États-Unis ont des règles et des procédures pour traverser leurs eaux respectives. Soyez prêt à l’avance afin que votre traversée se fasse sans heurt et sans problème.

Entrer au Canada en provenance des États-Unis

Lorsque vous franchissez les eaux canadiennes, vous devez vous rapporter à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour une inspection, même si vous ne prévoyez pas amarrer, jeter l’ancre ou entrer dans un canal ou une rivière. Voici cinq mesures que vous devrez prendre.

  1. ArriveCAN

    est la plateforme officielle gratuite, sécuritaire et obligatoire pour fournir vos renseignements au gouvernement du Canada lorsque vous entrez au pays. Tous les voyageurs, incluant ceux qui franchissent la frontière canadienne par navire, doivent utiliser ArriveCAN avant ou au moment d’entrer dans les eaux canadiennes. Avant de naviguer, veuillez tenir compte de la disponibilité ou des perturbations du Wi-Fi, puisqu’on pourrait vous refuser l’entrée si vous êtes incapable de transmettre vos renseignements sur ArriveCAN. Une fois que vous aurez transmis vos renseignements sur ArriveCAN, vous recevrez un reçu par courriel. L’application est très conviviale. Assurez-vous d’avoir vos renseignements d’identification ainsi que ceux de tous vos passagers prêts à être saisis dans le système. En tant que voyageur principal, vous pouvez fournir des renseignements pour votre épouse ou époux ou conjointe ou conjoint de fait, vos enfants de moins de 18 ans et tout autre adulte de qui vous pourriez être tuteur légal. Vous pouvez fournir des renseignements pour un maximum de huit voyageurs. Vous devez saisir les renseignements sur votre voyage, votre situation vaccinale et vos antécédents de voyage.

    Si vous êtes un ressortissant étranger qui voyage avec un Canadien à des fins discrétionnaires, vous devriez remplir une soumission individuelle sur ArriveCAN. Si vous voyagez avec un groupe de ressortissants étrangers aux situations vaccinales mixtes, vous ne serez pas autorisé à entrer au Canada.

  2. Vérifiez à l’avance les exigences les plus à jour en vigueur en raison de la pandémie de COVID-19.
     
  3. À votre arrivée à une marina au Canada, vous devrez vous rapporter au bureau de déclaration pour les navires maritimes de l’ASFC. Vous devez également téléphoner au Centre de déclaration par téléphone (CDT) au 1 888 226-7277 (1 888 CAN-PASS) à l’aide du système téléphonique réservé à cet usage. Ceci vous permettra d’obtenir votre autorisation. À cette étape, seul le capitaine, qui détient la certification et le permis de capitaine, peut quitter le bateau pour procéder à la déclaration. Aucun autre passager ou bien ne peut quitter le navire sans obtention de l’autorisation.
     
  4. Si vous entrez dans les eaux canadiennes mais que vous ne débarquez pas au Canada, vous devez tout de même vous rapporter au bureau de déclaration pour les navires maritimes de l’ASFC. Toutefois, vous pouvez vous servir de votre téléphone cellulaire pour appeler depuis l’eau.

    Si vous décidez plus tard de débarquer au Canada, vous devez de nouveau vous rapporter au bureau de déclaration pour les navires maritimes de l’ASFC, puis téléphoner au CDT au 1 888 226-7277 en vous servant du téléphone réservé à cet effet pour obtenir l’autorisation. Une fois de plus, seule la personne détenant la certification de capitaine peut quitter le bateau pour procéder à la déclaration. Aucun autre passager ou bien ne peut quitter le bateau sans obtention de l’autorisation.
     
  5. Si vous êtes sur l’un des Grands Lacs et que vous vous trouverez en intermittence dans les eaux canadiennes, vous devez téléphoner au CDT au moment d’entrer dans les eaux canadiennes pour la première fois pour obtenir l’autorisation. Vous ne devrez vous rapporter qu’une seule fois.
     

Lorsque vous communiquerez avec le CDT, soyez prêt à répondre à la série de questions suivantes. Fournissez des réponses courtes et honnêtes. On vous demandera :

  • le but de votre voyage
  • des renseignements sur vous et sur les passagers à bord de votre bateau
  • si vous avez des biens à déclarer

À la suite de ces questions, l’agent de l’ASFC décidera si une inspection plus en profondeur est nécessaire. Si une telle inspection n’est pas nécessaire, vous recevrez un numéro d’autorisation. Ce numéro d’autorisation constitue votre autorisation à entrer au Canada. Prenez en note le numéro et inscrivez-le dans votre journal de bord (ou journal de navigation).  Vous aurez besoin de ce numéro tout au long de votre séjour au Canada.

Si une inspection plus en profondeur est nécessaire, on demandera à la personne aux commandes du bateau de s’assurer que tous les passagers et biens demeurent à bord du bateau dans l’attente de l’équipe d’inspection.

Documents nécessaires pour les citoyens et résidents permanents des États-Unis


Vous n’avez pas besoin d’un passeport pour entrer au Canada par voie maritime si vous êtes un citoyen ou résident permanent des États-Unis. Assurez-vous d’avoir une preuve de citoyenneté. Il peut s’agir d’un passeport, d’un certificat de naissance, d’un certificat de citoyenneté ou de naturalisation, d’une carte de résident permanent des États-Unis ou un certificat de statut d’Indien ainsi qu’une pièce d’identité avec photo.

Le programme Trusted Travellers

Les citoyens américains peuvent se servir de leur carte NEXUS comme preuve d’identité lorsqu’ils entrent au Canada par voie terrestre, maritime ou aérienne. Pour utiliser la carte NEXUS, tous les passagers du bateau doivent posséder leur propre carte. Si vous êtes un citoyen américain et que vous possédez une carte Expéditions rapides et sécuritaires (EXPRES), celle-ci est acceptée comme preuve d’identité par voie terrestre ou maritime uniquement. Autrement, l’entrée doit se faire en personne dans un port d’entrée désigné.

Les résidents permanents américains possédant une carte EXPRES ou NEXUS doivent tout de même voyager avec un passeport et une preuve de résidence permanente.

Voyager avec des enfants

Comme dans le cas des postes frontaliers terrestres, les enfants de parents qui en ont la garde partagée devraient voyager avec des copies des documents d’accord formel relatif à la garde. Le parent de l’enfant devrait également avoir en sa possession une lettre de consentement datée rédigée par l’autre parent gardien autorisant l’enfant mineur à quitter le pays. Assurez-vous que la lettre contient les noms, adresses et coordonnées pour joindre le parent ou tuteur. Toujours à l’affût d’enfants disparus, l’ASFC demandera des renseignements détaillés à propos des mineurs qui naviguent avec vous.

Documents exigés pour d’autres voyageurs étrangers


Tous les voyageurs étrangers doivent avoir sur eux les pièces d’identité acceptées et un visa valide (le cas échéant) pour entrer au Canada. Comme à toutes les frontières, il existe des exigences en matière de documents. Cela signifie que si vous êtes tenu de voyager avec un visa valide pour entrer au Canada, cette exigence s’applique aussi lorsque vous arrivez au Canada par voie maritime.  La différence est que si vous êtes dispensé de l’obligation de visa, mais que vous devez tout de même posséder une autorisation de voyage électronique (AVE) pour monter à bord d’un avion, vous n’aurez pas besoin d’une AVE pour franchir une frontière terrestre ou maritime. Obtenez la liste complète des voyageurs dispensés de l’obligation de visa.

Remarque :  Comme toujours, un passeport valide est fortement recommandé, puisqu’il s’agit du seul document d’identification de voyageur universellement accepté pour les voyages à l’étranger.

Mis à jour : 6 mai 2022

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal. Téléphonez ou réservez aujourd’hui.