Parc Provincial Frontenac

Lieu de rencontre entre la nature sauvage et les lacs, le parc provincial Frontenac, dans le sud de l’Ontario, regorge de paysages et d’animaux sauvages incroyables, de tranquillité de l’arrière-pays et d’histoire fascinante, le tout à quelques heures de route des grandes villes.

Faisant partie de la réserve de biosphère de l’arche de Frontenac, classée par l’UNESCO, le parc englobe 5 355 hectares de nature accidentée et magnifique et une faune incroyable. On peut y accéder à pied ou en canot ou en kayak. Il compte plus de 100 km de sentiers de randonnée et 22 lacs à explorer. Les aventuriers peuvent également camper toute l’année dans l’un des 48 emplacements de camping, mais n’oubliez pas que vous devrez emporter tout votre matériel. Pas de camping en voiture ici! Oh, et il y a des ours, bien sûr.

Le grand centre le plus proche du parc provincial Frontenac est Kingston, à 40 minutes de route seulement. La voiture est le moyen le plus facile de se rendre au parc, situé à deux heures au sud-ouest d’Ottawa et à mi-chemin entre Montréal et Toronto. Pour obtenir de plus amples renseignements, notamment sur l’itinéraire à suivre, consultez le site Web du parc ou lisez la suite pour découvrir l’un des plus beaux trésors naturels de l’Ontario.

Deux personnes font du canot sur la rivière, entourées d'arbres jaune vif et orange.

COVID-19 : Il est important de se protéger et de protéger les autres.

De nombreuses expériences touristiques exigent une réservation ou ont mis en place des restrictions en raison de la pandémie de COVID 19. Il est important de vérifier directement auprès de l’exploitant de l’entreprise touristique avant votre voyage. Obtenez dès maintenant les renseignements les plus à jour.

En savior plus Parc Provincial Frontenac

Le parc provincial Frontenac fait partie de l’axe de Frontenac en Ontario, un paysage rocheux datant de 2,1 milliards d’années qui faisait autrefois partie d’une ancienne chaîne de montagnes bordant le Bouclier canadien et les monts Adirondacks. Caractérisé par des forêts denses et des sentiers ombragés, le parc est parsemé d’affleurements de granite et de lacs profonds et cristallins qui ont été sculptés au cours de la dernière période glaciaire.

Cela rappelle presque la nature sauvage que l’on s’attend à trouver dans le Grand Nord canadien, mais il est difficile de croire que nous sommes à quelques heures de la frontière américaine et du trio cosmopolite d’Ottawa, de Toronto et de Montréal.

Les véhicules motorisés sont interdits dans le parc lui-même et les visiteurs sont encouragés à l’explorer à pied ou en canot ou kayak. Grâce à cette restriction, la faune y règne en maître, notamment les tamias rayés, les renards, les ratons laveurs, les cerfs de Virginie, les ours noirs, les orignaux, les loutres, les coyotes, les loups et les castors. On compte également plus de 170 espèces d’oiseaux, dont d’impressionnants rapaces comme les faucons, les balbuzards pêcheurs, les aigles royaux et les pygargues à tête blanche.

Le parc provincial Frontenac abrite également des centaines de plantes et d’écosystèmes différents, comme des marais, des forêts et des crêtes granitiques accidentées sur lesquelles se dressent quelques pins balayés par le vent. Magnifique toute l’année, il prend vraiment vie en automne, lorsque les feuilles des arbres se transforment en un kaléidoscope de couleurs automnales et que la température est parfaite pour faire de la randonnée et s’asseoir autour d’un feu de camp le soir pour admirer le coucher du soleil sur les lacs.

L’été est probablement la meilleure période pour explorer le parc provincial Frontenac par voie d’eau, avec ses 22 lacs et ses circuits de pagayage qui ne demandent qu’à être explorés. Certains de ces itinéraires comprennent des portages, où vous devez sortir votre bateau, kayak, canot ou planche à pagaie de l’eau et marcher jusqu’à un kilomètre en le portant. Il existe des portages plus courts, comme ceux des lacs Otter Sud et Otter Nord. Vous pouvez aussi vous en tenir au grand lac Salmon, un lac de six kilomètres de long avec des îles, des plages de sable, des falaises, des emplacements de camping faciles d’accès et une nature et une faune riches à observer depuis ses rives.

En été, les lacs sont parfaits pour la baignade. Vous pouvez faire un plongeon dans tous les lacs du parc, mais sachez que certains sont plus profonds et plus froids que d’autres! Parmi les autres activités, citons la pêche et la pêche sur glace en hiver, la raquette et le ski de fond.

Vous aimez la randonnée? Vous êtes au paradis : faites votre choix parmi un éventail de sentiers allant d’une boucle facile de 30 minutes à des sentiers de 21 km où vous pouvez vous arrêter pour la nuit ou passer une journée entière (8 heures et plus) à explorer. Assurez-vous de partir tôt, d’apporter beaucoup d’eau et de faire savoir à quelqu’un d’autre quand vous partez, ce que vous faites et quand vous devriez être de retour.

Au début de la colonisation européenne, le parc provincial Frontenac abritait plusieurs hameaux, fermes et mines, et vous pouvez tomber sur de vieilles ruines et des endroits abandonnés au cours de vos randonnées. Si vous aimez les lieux historiques, vous pouvez emprunter le sentier en boucle du lac Tetsmine, qui passe par les vestiges de fermes du XIXe siècle en ruine et de mines de mica oubliées depuis longtemps. La boucle du petit lac Clear et celle du grand lac Salmon passent également devant quelques vieilles maisons centenaires et des terres agricoles envahies par la végétation.

Pour les randonneurs purs et durs, les emplacements de camping pleine nature sont l’endroit idéal pour s’évader de la réalité, se reposer sous les arbres et les étoiles et se ressourcer au milieu de la nature. Le terrain de camping le plus proche en voiture est à 20 minutes de marche, vous devrez donc voyager léger et vous préparer. La plupart des emplacements sont également accessibles en canot ou en kayak.

D’avril à novembre, les 48 emplacements de camping de l’arrière-pays peuvent se remplir rapidement, surtout en fin de semaine, alors assurez-vous de réserver une place avant de partir. En hiver, les emplacements de camping sont attribués selon le principe du premier arrivé, premier servi. Lorsque vous campez, sachez que vous aurez besoin d’un permis de camping en nature sauvage, que vous pouvez obtenir au bureau du parc à votre arrivée. Si vous n’avez jamais pratiqué le camping d’hiver, l’association Friends of Frontenac organise des ateliers d’initiation au camping d’hiver pour que vous puissiez vous familiariser avec cette pratique avant de partir dans la nature.

Tous les emplacements comprennent un matelas de sol, un foyer (que l’on peut utiliser lorsque les feux ne sont pas interdits), un cache à provisions et des toilettes sans chasse d’eau. Lorsque vous campez, veillez à mettre dans la cache à provisions votre nourriture, votre pâte dentifrice et tout produit qui dégage une odeur forte. Vous pouvez également les mettre dans un sac et l’attacher à une corde suspendue entre deux arbres, à condition qu’il soit loin du sol et de votre tente.

Si tout cela vous semble un peu trop compliqué et que l’idée de devoir marcher en transportant tout votre matériel ne vous semble pas folichonne, alors n’ayez crainte. Vous pouvez faire du camping en voiture dans le parc provincial Bon Echo et le parc provincial Sharbot Lake, trouver un camping privé ou simplement vous rendre à Kingston où vous pourrez passer une nuit ou deux dans un lit confortable avec une douche chaude et un bon petit-déjeuner pour vous revigorer avant de repartir explorer les sentiers le matin.


Ce qu’il faut savoir avant de partir

  • Vous pouvez louer des kayaks, des canots et des planches à pagaie auprès de Frontenac Outfitters à l’entrée du parc.
  • Le centre d’accueil du parc provincial Frontenac est ouvert toute l’année. Il dispose d’une boutique et de toilettes et loue des raquettes.
  • L’association Friends of Frontenac propose des cours de survie en milieu sauvage dans le parc et des ateliers d’initiation au camping d’hiver.
  • Planifiez votre itinéraire de randonnée ou de pagayage (et n’oubliez pas d’apporter une carte).
  • Apportez beaucoup d’eau, des collations, de la crème solaire, de l’insectifuge, un chapeau, des imperméables et des vêtements chauds.

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal.