Un pêcheur à la mouche à partir d'un kayak est titulaire d'une prise de doré jaune

Crédit photo : Scott Gardner
Emplacement : Rivière Blanche

Pêche à la mouche en kayak : le nouveau défi de pêche palpitant en Ontario

Un pêcheur à la mouche à partir d'un kayak est titulaire d'une prise de doré jaune

Crédit photo : Scott Gardner
Emplacement : Rivière Blanche

Il y a les rivières aux eaux vives le long de la rive nord du lac Supérieur, où l’on trouve les ombles de fontaine les plus gros et les plus sauvages au monde. Il y a la pêche en eau d’aval dans le haut de la rivière Grand, où d’énormes truites brunes avalent de minuscules mouches sèches. Il y a les affluents des Grands Lacs, qui abritent de puissants saumons arc-en-ciel bondissants. Certains pêcheurs à la mouche aventureux pourraient même songer à pêcher le grand brochet à la mouche, technique inaugurée pour pêcher le poisson-trophée d’Algoma et du Nord-Ouest de l'Ontario.

Toutefois, la province a beaucoup plus à offrir, notamment des milliers de lacs pratiquement exempts de pêcheurs à la mouche. En plus de quatre espèces de truites et du grand brochet, ces eaux comptent d’importantes populations d’autres espèces excellentes à attraper à la mouche, notamment l’achigan à petite et grande bouche, la marigane noire, le doré et le maskinongé. Mieux encore, il existe une façon de pêcher dans ces lacs sans l’effort et les dépenses qu’entraîne la maintenance d’un bateau motorisé : la pêche à la mouche à bord d’un kayak.

Au cours des dernières années, les pêcheurs de partout en Amérique du Nord ont commencé à découvrir les capacités impressionnantes des kayaks de pêche modernes. Conçus spécialement pour les pêcheurs, ils sont sécuritaires, stables, demandent peu d’entretien et sont faciles à utiliser. Les kayaks peuvent être mis à l’eau partout, et sont suffisamment légers pour être portés. Même les kayaks de pêche les plus chers et entièrement équipés coûtent moins que les bateaux de pêche traditionnels et ne nécessitent pas de permis, d’essence, d’assurance ou de remorque. Il n’est pas surprenant que les pêcheurs en kayak soient le groupe à la croissance la plus rapide de toute la pêche sportive. Un aspect moins connu est que les kayaks constituent également d’excellentes embarcations pour pêcher à la mouche, permettant d’accéder à des conditions de pêche remarquables inaccessibles avec les approches traditionnelles en matière de pêche à la mouche.

La majorité des excellentes possibilités de pêche à la mouche inexploitées en Ontario se trouvent dans les lacs de moyenne et de petite taille, et c’est là où les kayaks excellent. Pour les pêcheurs à la mouche qui partagent leur temps entre patauger dans les rivières et pêcher dans les lacs et étangs, il n’est pas raisonnable de posséder un gros bateau. C’est pourquoi il existe une longue tradition de pêcheurs à la mouche qui se servent de petits bateaux gonflables comme des embarcations pneumatiques individuelles et des bateaux pontons. Mais ces embarcations conviennent uniquement à de très petits plans d’eau. Les kayaks sont plus sécuritaires, plus confortables et ont une portée beaucoup plus longue que les embarcations gonflables, ce qui les rend excellents tout autour des plateformes de pêche à la mouche. Les kayaks sont de plus silencieux, sans grande technologie, et vous procurent le sentiment de faire partie de la nature plutôt que d'être un intrus — des caractéristiques qu’apprécient de nombreux pêcheurs à la mouche. Si vous êtes prêt à essayer la pêche à la mouche à bord d’un kayak en Ontario, voici certains conseils d’experts pour choisir et gréer un bateau, ainsi que de l’équipement essentiel, des accessoires et des stratégies de pêche.

Lorsque vous planifiez votre voyage de pêche à la mouche, n’oubliez pas de consulter les règlements de la pêche de la région pour connaître les limites et saisons correspondant à chaque espèce, qui peuvent varier d’une année à l’autre. L’outil ON-Pêche de l'Ontario constitue une excellente ressource pour les pêcheurs. Cet outil vous permet de chercher une étendue d’eau, puis de voir les données d’empoissonnement, les espèces à pêcher, les règlements, des cartes et autres renseignements pour planifier votre voyage.

Comment choisir un kayak pour la pêche à la mouche


Il existe une telle diversité de kayaks sur le marché que choisir le bateau approprié peut constituer un défi colossal. Les principaux facteurs dont vous devez tenir compte sont le type de plan d’eau sur lequel vous pêcherez, la distance que vous parcourrez en bateau et votre budget. Comme les pêcheurs conventionnels, la plupart des pêcheurs à la mouche préfèrent les kayaks ouverts, qui offrent un point d’observation plus élevé et une plus grande liberté de mouvement pour lancer votre ligne. Toutefois, les kayaks fermés traditionnels sont considérablement plus légers, ce qui peut constituer un avantage lorsqu’il faut transporter un bateau jusqu’à des lacs plus éloignés. C’est un élément important à prendre en considération, puisque les lacs d’arrière-pays de l'Ontario — même ceux situés près des routes et des aires de stationnement — offrent d’excellentes conditions de pêche, car un très petit nombre de pêcheurs font l’effort de s’y rendre.

Les pêcheurs à la mouche en kayak se divisent à peu près en parts égales entre ceux qui se servent d’une embarcation à pédales et ceux qui préfèrent les kayaks à pagaie. Les kayaks à pédales vont plus loin et plus vite avec moins d’effort, et vous permettent d’avoir les deux mains libres pour pêcher. Toutefois, le dispositif de pédalage au milieu du bateau peut constituer un obstacle au moment de lancer sa ligne et de gérer des lignes de pêche à la mouche déployées. Les kayaks à pédales coûtent également le double ou le triple des kayaks à pagaie. Tandis que certains bateaux conviennent mieux que d’autres à la pêche à la mouche, n’importe quel kayak dans lequel vous vous sentez confortable, et qui est sécuritaire pour le plan d’eau sur lequel vous pêchez, fera l’affaire. 

Équipement de sécurité pour les kayaks et accessoires pour pêche à la mouche


Tous les pêcheurs en kayak devraient porter en tout temps un vêtement de flottaison individuel (VFI). Les VFI à gonflage automatique conviennent particulièrement bien à la pêche à la mouche en raison de leur ajustement et de l’absence de languettes, fermetures à glissière et autres parties en extension. Comme toutes les embarcations de moins de six mètres de longueur, les kayaks doivent transporter l'équipement de sécurité exigé par la réglementation fédérale : un VFI, une écope ou pompe à main, un dispositif de signalisation sonore, une lampe de poche étanche et des feux de navigation si l’embarcation est utilisée après la tombée de la nuit.

En matière d’accessoires facultatifs pour la pêche à la mouche, le plus important est un porte-canne à mouche ou deux. De nombreux kayaks sont déjà munis de porte-cannes, mais il ne conviennent habituellement pas aux cannes à mouche. Heureusement, plusieurs compagnies d’équipement fabriquent des adaptateurs qui permettent aux porte-cannes standards de fonctionner avec de l’équipement de pêche à la mouche. Il est aussi très facile d’installer vos propres porte-cannes destinés à la pêche à la mouche ou de demander à un marchand de kayaks de le faire. C’est une bonne idée d’essayer de pêcher à bord de votre bateau quelques fois avant d’ajouter des accessoires permanents comme des porte-cannes, simplement pour avoir une idée des meilleurs endroits où les installer. Idéalement, ils doivent être peu encombrants, mais faciles à atteindre.

Un autre accessoire important est une caisse ou un sac d’équipement pour contenir l’équipement non fixé et à installer derrière le siège du kayak, mais à portée de main. Les pêcheurs à la mouche qui pêchent dans des lacs pour la première fois se méfient parfois des sonars et appareils GPS, mais en posséder un à bord du kayak est très utile. Même avec de l’équipement spécialisé, la pêche à la mouche est efficace uniquement à une profondeur de 4,6 à 6 mètres, alors il est utile de connaître la profondeur de l’eau où vous pêchez. Un sonar vous aide également à trouver des récifs submergés, des rochers et des lits de végétation. En Ontario, il s’agit des lieux clés de conservation d’espèces populaires pour la pêche à la mouche comme la truite, l’achigan, le brochet et le doré.

Conseils en matière d’équipement pour la pêche à la mouche à bord d’un kayak


Pour les pêcheurs à la mouche ayant toujours été habitués à patauger ou à utiliser des embarcations pneumatiques, pêcher à bord d’un kayak leur permet de s’offrir le luxe de transporter plus d’équipement. Ceci est pratique, parce que l’environnement des lacs est plus varié que celui des rivières. Ainsi, durant le jour, vous voudrez peut-être pêcher dans des eaux peu profondes et profondes ou pêcher des espèces différentes. C’est la raison pour laquelle les pêchers à la mouche en kayak apportent plus d’une canne. La taille de votre mouche dépend des espèces que vous pourchassez, mais une canne de poids six constitue un choix polyvalent pour la truite, l’achigan à petite bouche, un petit brochet et le doré. Une canne de poids huit est idéale pour l’achigan à grande bouche, un plus gros brochet et le doré.

Lorsque les poissons se trouvent dans des eaux relativement peu profondes, la configuration de base pour pêcher en  kayak est la même que celle utilisée par la plupart des pêcheurs à la mouche dans une rivière : une ligne coulante avec poids vers l’avant. On retrouve les espèces à pêcher à la mouche en eaux peu profondes pratiquement partout en Ontario. Ces espèces incluent la truite, le doré et le grand brochet du printemps jusqu’au début de l’été, ainsi que dans les périodes de faible luminosité, en plus de l’achigan tout l’été. Lorsque les poissons se trouvent à une profondeur de plus de 1,83 mètre, comme c’est souvent le cas en été, l’utilisation d’une ligne à mouche plongeante devient beaucoup plus productive. Les lignes à mouche plongeantes modernes se lancent bien et plongent jusqu’à 6 mètres de profondeur. Cette pratique donne accès à beaucoup plus d’étendues d’eau et permet aux pêcheurs à la mouche de prendre les poissons-gibiers de premier ordre de l’Ontario pendant la majeure partie de la saison. Changer les lignes à mouche demande beaucoup de temps dans le meilleur des cas, et est très difficile à faire dans un kayak. C’est pourquoi il est si pratique d’avoir une canne coulante et une canne plongeante déjà prêtes. Puisque les poissons des lacs ne sont pas particulièrement effrayants, tenez-vous-en à un avançon de monofilament de 1,83 mètre lorsque vous utilisez des lignes coulantes, et à un avançon de 76 centimètres pour les lignes plongeantes.

Principales stratégies pour pêcher à la mouche à bord d’un kayak


Les pêcheurs qui utilisent de l’équipement à lancer léger à bord d’un kayak peuvent lancer leurs lignes et les faire remonter sans y réfléchir à deux fois. Les pêcheurs à la mouche doivent être plus réfléchis. Pour obtenir constamment du succès, les pêcheurs à la mouche en kayak doivent garder deux facteurs à l’esprit : la gestion de la ligne à mouche et la position du bateau. Comme tout pêcheur à la mouche le sait, une ligne à mouche déployée semble se prendre dans tous les obstacles possibles et s’emmêler spontanément. Pour réduire ces désagréments au minimum, retirez les accessoires et objets non fixés de la zone où vous laissez tomber la ligne à mouche (habituellement le fond du kayak, entre vos jambes). Une autre option consiste à utiliser un  panier de lancer pour contenir et contrôler votre ligne. Au début, il faut un peu de pratique pour gérer votre ligne à mouche, mais cela devient rapidement une seconde nature. Gardez également en tête que l’un des plus grands avantages d’un kayak est son caractère furtif. Exploitez cette caractéristique en vous rapprochant des emplacements où vous voulez pêcher. Le fait de vous rapprocher vous permet de faire des lancers plus courts et plus précis et se traduit par moins de ligne déployée à vos pieds et qui risque de s’emmêler.

Puisque lancer et récupérer une ligne à mouche est plus lent qu’avec un équipement conventionnel, vous voudrez que chaque lancer compte. Avant votre lancer, prenez un moment pour réfléchir à l’emplacement où vous voulez pêcher, à la position de votre kayak et à la façon dont votre bateau pourrait dériver durant le lancer et au moment de récupérer la ligne. Si vous ne vous trouvez pas au bon endroit pour faire votre meilleur lancer possible, repositionnez votre bateau ou redirigez votre dérive. Peu importe à quel point vous êtes impatient de lancer votre mouche à l’eau, le fait de prendre quelques secondes maintenant vaut mieux que de passer plusieurs minutes à récupérer votre ligne à la suite d’un lancer bâclé et inefficace. Voilà l’un de ces petits détails qui font une énorme différence.

L’Ontario est un lieu névralgique pour pêcher à la mouche en kayak


Au bout du compte, pêcher à la mouche à bord d’un kayak ne sera jamais aussi simple que d’utiliser un équipement conventionnel. Mais personne ne choisit la pêche à la mouche en raison d’un désir profond d’efficacité. Les pêcheurs à la mouche adorent les cannes élégantes de ce sport, les moulinets et les mouches, l’histoire et le savoir-faire de la pêche à la mouche et, par-dessus tout, ses défis uniques. Le kayak constitue une façon d’étendre le défi de la pêche à la mouche à d’autres eaux et de pourchasser un poisson qui voit rarement une mouche, de l’omble de fontaine pétillant grand brochet turbulent et puissant. Avec des dizaines de milliers de lacs propices à la pêche à la mouche, il n’y a pas de meilleur endroit que l'Ontario pour relever ce défi.

Mis à jour : 2 juin 2022

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal. Téléphonez ou réservez aujourd’hui.