Un pêcheur attrape un doré en pêchant en kayak

Crédit photo : Scott Gardner
Emplacement : Rivière White

Conseils pour la pêche en kayak en Ontario

Un pêcheur attrape un doré en pêchant en kayak

Crédit photo : Scott Gardner
Emplacement : Rivière White

Les kayaks croissent rapidement en popularité, alors que les pêcheurs découvrent que ces embarcations constituent une façon sécuritaire, amusante et économique de vivre de formidables expériences de pêche. Il est possible d’attraper tous les poissons-gibiers les plus populaires de l'Ontario — y compris le doré, le grand brochet, neuf espèces de truites et de saumons, l’achigan à petite et grande bouche et, bien sûr, le puissant maskinongé — en pêchant à bord d’un kayak. En outre, la majorité des meilleures conditions de pêche de la province se trouvent dans des plans d’eau qui conviennent extrêmement bien aux kayaks. Bon nombre des destinations de pêche les plus célèbres de l'Ontario sont de gros plans d’eau, par exemple les Grands Lacs, le lac Nipigon, le lac des Bois et le lac Rainy. L’Ontario possède également un nombre pratiquement incalculable de lacs de petite et moyenne taille offrant d’excellentes conditions de pêche, souvent très près de la rive.

Les kayaks de pêche modernes sont apparus au milieu des années 2000, et offrent des améliorations considérables par rapport aux modèles plus anciens. Ils sont stables et faciles à utiliser, avec des caractéristiques et accessoires conçus pour répondre aux besoins particuliers d’un pêcheur. Pour ajouter à leur popularité, les kayaks sont également faciles à entreposer et à transporter, demandent peu d’entretien et n’engendrent aucun frais d’utilisation comme ceux liés à l’essence et aux assurances. Les kayaks peuvent également être mis à l’eau à peu près partout, et vous permettent ainsi d’accéder à de nombreux excellents emplacements de pêche qui sont souvent négligés par d’autres pêcheurs. Suivez ces conseils si vous désirez essayer de pêcher en kayak en Ontario, y compris comment choisir la bonne embarcation, l’équipement essentiel pour débuter et quelques stratégies de pêche importantes à connaître.

Comment choisir un kayak de pêche


Tout comme les bateaux de pêche conventionnels, les kayaks sont offerts en différentes formes et tailles. Il est important de choisir un kayak adapté à l’endroit où vous voulez pêcher et à la façon dont vous voulez le faire. Il existe deux styles généraux parmi lesquels choisir : les kayaks fermés, avec un cockpit traditionnel, et les kayaks ouverts, qui ressemblent à une planche de surf, mais avec un siège et des espaces de rangement moulés sur le dessus. Les kayaks ouverts sont exceptionnellement stables et procurent une grande liberté de mouvement, et la plupart des pêcheurs choisissent ce type de kayak. Les kayaks fermés présentent également un certain attrait. Ils sont plus légers, moins chers, procurent plus de protection contre les éléments et offrent plus d’espace de rangement pour l’équipement que les kayaks ouverts.

Les capacités d’un kayak sont largement déterminées par sa  longueur et sa largeur. Les embarcations plus longues et plus étroites vont plus vite, mais peuvent chavirer facilement. Les embarcations plus courtes et plus larges sont plus stables, mais plus lentes et demandent plus d’efforts de propulsion. La plupart des kayaks de pêche ont une longueur de 3 à 3,7 mètres et sont plutôt larges. Ils conviennent donc aux lacs de petite et moyenne taille de l'Ontario et aux rivières ayant un débit lent. Lorsque vous évaluez une embarcation, vérifiez également son poids pour vous assurer que vous serez à l’aise de le soulever sur le toit d’une voiture ou dans une remorque.

L’amélioration la plus considérable faite aux kayaks de pêche récents est la façon dont ils sont propulsés. Même si certains pêcheurs aiment toujours la simplicité et l’élégance de la pagaie double traditionnelle, une majorité d’entre eux choisissent maintenant des embarcations à pédales. Les kayaks à pédales demandent moins d’efforts de propulsion et vous permettent d’avoir les mains libres pour pêcher. Leurs systèmes de transmission sont résistants et fiables, mais ils nécessitent tout de même plus de soins et d’entretien qu’un kayak à pagaie. Les embarcations à pédales coûtent également le double ou le triple des kayaks à pagaie et peuvent représenter un gros investissement pour un débutant. Une option plus abordable consiste à choisir un bateau d’occasion. Les kayaks de plastique sont très robustes, et les bateaux plus vieux peuvent constituer une excellente valeur.

Équipement de sécurité pour les kayaks de pêche et façons de demeurer en sécurité


S’aventurer sur l’eau comporte des risques. La sécurité doit donc toujours constituer l’objectif principal des kayakistes. L’article le plus important de l’équipement de sécurité d’un kayakiste est le vêtement de flottaison individuel (VFI), qui devrait être porté en tout temps. Pour vous faciliter la tâche, optez pour un VFI confortable et moderne conçu pour le kayak. En plus d’avoir un VFI à bord, Transport Canada exige également que les kayaks (comme toutes les embarcations de moins de 6 mètres) transportent l’équipement de sécurité suivant : une ligne d’attrape flottante, une écope ou pompe à main, un dispositif de signalisation sonore, une lampe de poche étanche et des feux de navigation si l’embarcation est utilisée après la tombée de la nuit. Conservez tous les articles dans une boîte ou un sac et faites en sorte d’intégrer à votre routine le chargement de votre trousse de sécurité dans le bateau avant chaque sortie. Une autre option consiste à vous procurer une trousse de sécurité complète et peu coûteuse.

L’autre aspect de la sécurité pour la pêche en kayak relève du mental : connaissance de la situation et bonne prise de décisions. Les petites embarcations sont plus vulnérables aux intempéries, alors consultez les prévisions météo avant votre sortie sur l’eau. Tandis que vous êtes sur l’eau, soyez à l’affut des changements aux conditions météorologiques, comme une augmentation de l’intensité du vent et des vagues ou tout signe d’un orage qui approche. Même si la pêche est bonne, il est toujours important de sortir de l’eau si les conditions météorologiques deviennent mauvaises.

Accessoires et équipement pour la pêche en kayak


Quelques accessoires sont pratiquement essentiels pour la pêche en kayak, en plus d’une très longue liste d’articles pouvant être pratiques (ou simplement amusants à utiliser), selon l’endroit où vous vous trouvez et la façon dont vous pêchez. Certaines embarcations viennent avec des accessoires de pêche déjà installés, mais même avec des compétences minimales en bricolage, vous pouvez facilement personnaliser votre embarcation. Le porte-canne est probablement l’accessoire le plus important. Un porte-canne vous permet de pêcher à la traîne. Vous pouvez ainsi pêcher tout en pagayant. Plusieurs porte-cannes sont encore mieux, puisque vous pouvez transporter plusieurs cannes. Une caisse d’un certain type est également très utile pour ranger l’équipement non fixé, par exemple des plateaux à équipement, une bouteille d’eau, des outils ou des vêtements de pluie. La plupart des kayaks sont conçus avec un espace derrière le siège pour transporter une caisse ou un gros sac d’équipement.

Bon nombre de pêcheurs passionnés voudront disposer d’un sonar ou d’un appareil GPS. La plupart de ces appareils peuvent être installés à bord d’un kayak. De plus, toutes les entreprises d’électronique marine offrent des appareils adaptés aux kayaks. Il existe différentes options pour installer de l’équipement électronique dans un kayak, et de nombreuses embarcations ont des espaces intégrés pour ranger une batterie et installer un transducteur et un écran. Une liste restreinte d’autre équipement pouvant être utile comprend une épuisette ou une pince à poisson, un système d’ancrage, des supports pour caméra, une petite glacière, des boîtes ou sacs étanches pour les articles fragiles et des roues à sangle pour faire du portage ou se rendre à des emplacements de mise à l’eau éloignés.

Forces et limitations de la pêche en kayak


Une fois que vous disposez de l’équipement approprié et que vous avez pagayé (ou pédalé) à bord de votre embarcation quelques fois pour devenir à l’aise, vous êtes prêt à aller pêcher. Il est important de noter que pêcher à bord d’une petite embarcation autopropulsée nécessite un état d’esprit particulier. La clé consiste à comprendre ses capacités.

Les principales limitations d’un kayak de pêche sont une vitesse relativement lente et une portée limitée, ainsi qu’une vulnérabilité accrue aux forts vents et aux vagues. S’engouffrer dans de grosses vagues pendant une heure est inconfortable dans un bateau motorisé. Cela est également épuisant dans un kayak. En revanche, les kayaks sont légers, furtifs, ont besoin de très peu d’eau pour flotter et peuvent être mis à l’eau d’à peu près partout. Pour optimiser ces forces, les pêcheurs en kayak ont besoin d’un plan.

Trouvez le meilleur plan d’eau pour pêcher en kayak


Les pêcheurs à bord d’un bateau motorisé peuvent facilement se déplacer entre des emplacements de pêche. Dans un kayak, vous devez avoir une bonne stratégie en tête pour votre jour sur l’eau. Vous devriez également savoir à quels endroits vous désirez pêcher. La première étape consiste à trouver un point de mise à l’eau qui réduit au minimum le temps passé à pagayer. À la différence des grosses embarcations, les kayaks n’ont pas besoin d’une véritable rampe de mise à l’eau. Vous pouvez mettre votre kayak à l’eau à partir de tout endroit offrant un accès sécuritaire et légal à l’eau et un endroit où laisser votre véhicule. Pour trouver des emplacements improvisés de mise à l’eau, regardez de plus près les cartes des routes secondaires, Google Earth, ou explorez un secteur avant de mettre votre embarcation à l’eau.

Tout en pêchant, surveillez les secteurs peu profonds ou les emplacements complexes avec des récifs et des rochers qui peuvent endommager un une hélice. De nombreuses espèces de poissons adorent ces endroits, mais les bateaux motorisés les évitent. Ces emplacements procurent souvent les meilleures conditions de pêche sur un lac en raison de l’absence de pression exercée par la pêche. Durant votre exploration, surveillez particulièrement les petits lacs sans rampe de mise à l’eau ou des plans d’eau qui nécessitent un bref portage. L’Ontario possède des milliers d’endroits du genre, et peu de pêcheurs y lancent leur ligne. Ils constituent des occasions en or pour pêcher en kayak.

Stratégies de pêche en kayak pour les lacs et rivières de l'Ontario


De façon générale, les principes de pêche sont les mêmes dans tout type de bateau : essayer de deviner où se trouvent les poissons, puis placer un appât attrayant devant eux. Et chaque type de pêche qui peut se faire d’un bateau pleine grandeur peut se faire à partir d’un kayak, y compris la pêche à la ligne, la pêche à la traîne et même la pêche à la mouche. Mais certaines stratégies exploitent bien les forces d’un kayak.

Même le plan de pêche le plus efficace compte des temps de déplacement entre des secteurs névralgiques. Optimisez ce temps en plaçant votre canne dans un porte-canne pour faire de la pêche à la traîne. La plupart des kayaks de pêche naviguent confortablement entre 2 et 5 km/h, ce qui s’avère être une vitesse idéale pour la pêche à la traîne, en particulier pour des poissons-nageurs et des appâts-ménés en suspension. Lancez-en un tandis que vous vous déplacez, et vous serez surpris du nombre de poissons « bonis » que vous attraperez.

Rapprochez-vous de vos emplacements de pêche. Les kayaks sont furtifs et le fait de vous faufiler vous permet de lancer votre ligne avec plus de précision. Cela compense également le fait que vous ne pouvez lancer votre ligne aussi loin lorsque vous êtes assis.

Travaillez avec le vent et non contre lui. Par exemple, positionnez votre embarcation dans la partie exposée au vent d’un emplacement de pêche, puis lancez votre ligne tout en dérivant le long de celui-ci. Il s’agit d’un simple ajustement par rapport à un bateau motorisé qui correspond à plus de lancers et moins de coups de pagaie. Tenez également compte de la direction du vent dans votre plan de pêche général. Pêcher avec un vent arrière toute la journée est plaisant, mais un long retour en pagayant face au vent l’est moins.

Apprenez à pagayer d’une main. C’est une habitude pratique pour apporter de petits ajustements à la position de votre embarcation tandis que vous lancez votre ligne. C’est de plus une compétence très utile si un poisson a mordu et qu’il tire votre bateau en direction d’un obstacle. Même un achigan de l'Ontario de taille moyenne ou un grand brochet sont suffisamment forts pour tirer un kayak, ce qui est palpitant.

Enfin, explorez. La pêche en kayak est une activité relativement nouvelle, et il y a plein d’excellents emplacements de pêche à découvrir. Étant donné que des milliers de lacs et rivières conviennent aux kayaks en Ontario, la partie la plus difficile pourrait être de choisir sur quelle étendue d’eau vous pêcherez en premier.

Lorsque vous planifiez votre voyage de pêche, n’oubliez pas de consulter les règlements de la pêche de la région pour connaître les limites et saisons correspondant à chaque espèce, qui peuvent varier d’une année à l’autre. L’outil ON-Pêche de l'Ontario constitue une excellente ressource pour les pêcheurs. Cet outil vous permet de chercher une étendue d’eau, puis de voir les espèces à pêcher, les règlements, des cartes et autres renseignements pour planifier votre voyage.

Mis à jour : 24 mai 2022

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal. Téléphonez ou réservez aujourd’hui.