Un Jeune Couple s’Installe dans le Nord-Est de l’Ontario à la Recherche d’une Aventure de Pagaie en Plein Air

Un jeune couple sourit à l’objectif et met en valeur l’arrière-plan constitué d’un cours d’eau entre les arbres.

Il y a beaucoup de choses à aimer dans le Nord-Est de l’Ontario. Cette région qui compte des lacs et des voies navigables à perte de vue est un paradis pour les canotiers et les kayakistes. Nombre d’entre eux sont situés le long de sites historiques importants, constituent des routes commerciales traditionnelles ou traversent des parcs provinciaux.

La région peut s’enorgueillir de posséder de vastes étendues de nature sauvage intacte, pas toujours parce qu’elle est protégée, mais parce que certaines parties sont éloignées et difficiles d’accès. Cela permet de pratiquer le canotage et le camping dans l’arrière-pays. Témoignage de l’impact de la dernière période glaciaire, le paysage est marqué et parsemé de lacs, de rivières et de ruisseaux qui captivent et attirent les pagayeurs du monde entier.  

Prenez par exemple la puissante rivière Mattagami, qui traverse la forêt boréale et le Bouclier canadien, où se déroule le Great Canadian Kayak Challenge. La région du parc provincial Lady Evelyn-Smoothwater et du parc provincial de la Rivière-Témagami est une autre région emblématique pour les pagayeurs, avec de vastes voies d’eau et d’immenses forêts de pins anciens. Êtes-vous à la recherche d’une aventure mémorable dans l’arrière-pays? Montez à bord du Polar Bear Express et laissez-vous emporter par la puissante rivière Moose. Et bien sûr, il y a les routes commerciales historiques empruntées d’abord par les peuples autochtones, puis par les voyageurs le long de la rivière des Français.

En tant que Canadiens, la pagaie fait partie de notre culture et de notre histoire, surtout le canot. Cette expérience a des origines et des liens profonds avec cette région et ses habitants et constitue un élément de notre histoire fondatrice. C’est peut-être la raison pour laquelle il s’agit d’une activité si prisée qui attire chaque année de nouveaux arrivants et qui a également donné naissance à de nouvelles formes de pagaie, comme la planche à pagaie.

Déménagement dans le Nord 

Ne nous croyez pas sur parole. Nous vous présentons Jessie et John Hall, un jeune couple qui a déménagé dans le Nord-Est pour pagayer, vivre en plein air et, de manière générale, découvrir le mode de vie du Nord-Est de l’Ontario. 

C’est une histoire presque trop romantique pour y croire. Jessie et John se sont rencontrés le premier jour de leur première année à l’Université McGill de Montréal, et sont devenus des amis proches. Le reste appartient à l’histoire, comme on dit. Ils sont ensemble depuis 10 ans et se sont mariés à l’été 2016. Entre autres choses, ils se sont liés par un amour commun des grands espaces, en particulier de la pagaie. 

« Nous étions tous les deux attirés de manière indépendante par le plein air, dans les années précédant nos études secondaires. Nous avons chacun eu des occasions uniques de développer nos compétences de plein air, si bien que lorsque nous nous sommes rencontrés, nous savions tous deux pagayer. C’est le cas de beaucoup d’enfants canadiens », dit John.  

« Nous avions tous les deux participé à des excursions de plusieurs jours au moment où nous nous sommes rencontrés. La famille de John a pagayé sur le lac Supérieur, et ma première visite dans le parc Algonquin a changé ma vie », ajoute Jessie.  

« Lorsque nous avons commencé à pagayer, c’était l’une des nombreuses choses intéressantes que nous essayions de faire pendant la saison estivale. Au fil du temps, nous en sommes arrivés à choisir notre lieu de résidence en fonction de la facilité avec laquelle il est possible de pratiquer cette activité particulière », explique John.  

Ils ont quitté le Sud de l’Ontario pour s’installer dans la ville du Grand Sudbury. Racontant la raison pour laquelle ils ont choisi la région, Jessie explique : « Je suis venue à Sudbury pour des raisons professionnelles, pour visiter le Laboratoire géoscientifique de l’Ontario sur le chemin Ramsey Lake, et j’ai regardé par la fenêtre, et j’ai vu le lac Ramsey et j’ai dit : “ Où sommes-nous? ”. J’ai regardé le lac Ramsey et les gens faisaient de la voile, de la planche à pagaie, de la planche à voile et des choses folles. Cela ressemblait à la baie Georgienne... mais j’étais dans un bureau du laboratoire! La vue m’a immédiatement calmé l’âme. » 
 
« J’ai appelé John de l’aéroport et lui ai dit : “ Je pense qu’on devrait déménager à Sudbury, j’ai un plan.” Et donc nous avons décidé de déménager. C’était il y a un an et six mois. Nous avons décidé que nous aimons vraiment cet endroit, que nous avons apprécié notre séjour et que nous prévoyons de rester une année de plus. » 

C’est à ce moment que John reprend l’histoire, ajoutant : « [Sudbury] est aussi accessible depuis Toronto que nous l’avions espéré; c’est une région magnifique et l’accès aux activités de plein air est incroyablement facile. La culture de la ville est également meilleure que ce que nous pensions. Il y a tellement de restaurants, quelques festivals de cinéma, et nous avons pu voir certains de nos groupes préférés ici dans des endroits sympas. Sudbury a définitivement son charme. »  

L’Amour dans la Nature

En 2015, le couple s’est fiancé dans le parc provincial Killarney, où il a également passé sa lune de miel. En riant, John déclare : « Je n’avais pas choisi d’endroit précis, mais je savais que nous serions dans les bois pendant trois jours, donc je savais que je pourrais choisir le bon moment. » 

« Quand vous êtes là-bas, il n’y a pas de distractions, pas de téléphone, donc vous êtes vraiment dans le moment présent. Les journées durent plus longtemps, et vous êtes très présent dans la journée. Alors faire sa demande en mariage dans cet environnement... ça nous a permis de nous imprégner du moment et de profiter de la journée. »  

Ils ont indiqué que l’isolement des régions sauvages était l’une des choses qu’ils préféraient dans le canotage en arrière-pays. « C’est l’un des aspects qui nous plaît vraiment dans le camping, nos vacances consistent à ne voir littéralement personne. Peut-être que ça nous rend antisociaux. On veut juste y aller et faire ce qu’on veut! » 

Lorsque j’ai demandé à Jessie et à John pourquoi Killarney était un endroit si spécial pour eux, ils m’ont répondu que cela n’avait pas commencé ainsi, mais qu’il leur était devenu très cher au fil du temps en raison des expériences qu’ils y avaient partagées. Killarney est l’un des parcs provinciaux les plus proches de Sudbury, et le couple avait hâte de le visiter lorsqu’il a déménagé. C’est devenu un endroit très spécial pour eux. 

« C’est devenu beaucoup plus spécial après que nous nous sommes fiancés là-bas », dit Jessie. « La raison pour laquelle nous avons été si attirés par cette région est en partie due au groupe des Sept et à son influence. Surtout les montagnes La Cloche. Nous avons fait une excursion spéciale par l’intermédiaire du gîte Widgawa Lodge, où nous avons fait la boucle du lac Grace et du lac Nelly. C’est un endroit où ils ont peint certains de leurs tableaux. »  

Leçons Apprises dans la Nature

Ce que je retiens de ma conversation avec Jessie et John, c’est que les récompenses de ce type d’activité sont nombreuses, que l’on s’y adonne en couple ou entre amis. 

« Si vous et votre conjoint travaillez bien ensemble, le canotage peut être une expérience très enrichissante. Lorsque vous passez à travers quelque chose de difficile, comme de fortes pluies ou un long portage, vous vous sentez comme un dur à cuire », dit Jessie en riant. 

« Le camping dans l’arrière-pays peut être un sérieux défi », ajoute John. « Mais les récompenses sont immédiates. Vous gagnez de l’expérience, et c’est très pratique. » 

Pour les personnes ou les couples qui souhaitent s’initier à la pagaie dans l’arrière-pays, ils recommandent de louer un canot et des kayaks pour les premières fois afin de s’y habituer et de décider du type de pagaie que vous préférez et de la destination qui vous plaît. Ils ont également recommandé de choisir une période à la fin de l’été ou au début de l’automne, lorsqu’il y a moins de moustiques.  

Nous Aimons Pagayer

Que vous soyez un pagayeur chevronné ou que vous cherchiez à vous lancer, le pagayage est une activité que les gens aiment vraiment, non seulement dans le Nord-Est, mais aussi dans le monde entier. 

Pagayer nous donne l’occasion de ne faire qu’un avec la nature, de nous déconnecter de la technologie et de l’urgence des médias sociaux, et de sentir que nous faisons vraiment partie des écosystèmes qui nous soutiennent. Et parfois, cela peut être un moyen d’établir des liens avec les personnes et les lieux qui nous sont les plus chers. 

Êtes-vous à la recherche de pourvoiries pour pagayeurs dans le Nord-Est de l’Ontario? Trouvez des opérateurs de plein air dans toute la région.
 

Mis à jour : 3 novembre 2021

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal. Téléphonez ou réservez aujourd’hui.