L’histoire des Noirs dans les comtés de Grey et de Simcoe

Au cours du XIXe siècle, des milliers de Noirs américains, esclaves et libres, ont risqué le dangereux voyage vers le Haut-Canada (aujourd’hui l’Ontario) pour échapper aux atrocités de l’esclavage en empruntant un réseau de routes secrètes et de refuges. De courageux guides (conducteurs) menaient les Noirs en quête de liberté (passagers) vers leur destination (station) le long de ce qui est devenu le chemin de fer souterrain. 

Les récits du chemin de fer souterrain et de son héritage en Ontario sont l’un des chapitres les plus importants de l’histoire du Canada. Des colonies et des collectivités noires ont été établies dans tout le sud de l’Ontario, à Windsor, Amherstburg et Chatham-Kent et dans leurs environs.  

Mais ce que l’on sait moins, c’est que de nombreux nouveaux arrivants ont poursuivi leur route bien plus au nord, jusqu’à la région d’Owen Sound et de Collingwood, à la recherche d’une vie meilleure, pour échapper au racisme et mettre une bonne distance entre eux et les chasseurs de têtes sans scrupules qui kidnappaient les Noirs libres le long de la frontière américaine. Située à la confluence des rivières Pottawatomi et Sydenham dans un bras de la baie Georgienne, Owen Sound est la plus grande collectivité du comté de Grey. Et juste à l’ouest, sur la côte de la baie Georgienne, la ville de Collingwood est située dans le comté de Simcoe. 

Explorez les musées, les sites du patrimoine et les bâtiments historiques qui racontent cette histoire et révèlent la résilience indéfectible d’hommes et de femmes courageux, fièrement mise en valeur par leurs descendants aujourd’hui. 

Pour obtenir des renseignements à jour sur l’histoire des Noirs dans les comtés de Grey et de Simcoe, nous vous recommandons de visiter son site Web. Pour obtenir de l’information sur d’autres lieux d’intérêt à explorer dans les environs, continuez à faire défiler l’écran pour voir ce que recommande Destination Ontario. 

COVID-19 : Il est important de se protéger et de protéger les autres.

De nombreuses expériences touristiques exigent une réservation ou ont mis en place des restrictions en raison de la pandémie de COVID 19. Il est important de vérifier directement auprès de l’exploitant de l’entreprise touristique avant votre voyage. Obtenez dès maintenant les renseignements les plus à jour.

En savior plus L’histoire des Noirs dans les comtés de Grey et de Simcoe

Suivez le circuit patrimonial de la ville d’Owen Sound pour découvrir des plaques et des bâtiments historiques qui reconnaissent les établissements et les contributions des Noirs, comme la Maison Molock, une maison construite par un ancien esclave. Le parc Harrison à Owen Sound est le site de l’Emancipation Festival, qui célèbre chaque été l’abolition de l’esclavage. Plusieurs autres événements communautaires reconnaissent l’histoire des Noirs en conjonction avec l’Emancipation Festival. Ils rassemblent le public à l’occasion de représentations théâtrales, de conférences et d’un pique-nique d’émancipation. 

Le cairn de l’histoire des Noirs dans le parc Harrison rend hommage aux esclaves en quête de liberté. Chaque élément utilisé pour construire le monument a été soigneusement examiné sous l’angle de sa signification symbolique ou de son lien avec le chemin de fer souterrain. Par exemple, le cadre de la fenêtre du monument est construit dans la forme d’une fenêtre d’église. Les églises ont contribué à soutenir et à dissimuler les Noirs en quête de liberté. Les neuf carrés de la courtepointe représentent des messages codés au sujet du voyage vers la liberté. Par exemple, le carré de la courtepointe en motif d’étoile signifiait qu’il fallait suivre l’étoile du Nord jusqu’au Canada, et le motif de carrefour était un signe d’avertissement que le danger était proche. 

À une heure de route vers l’est, arrêtez-vous au Sheffield Park Black History and Cultural Museum à Thornbury, juste à la sortie de Collingwood. Ce qui, pour Howard Sheffield, a commencé comme un projet passionnant visant à honorer la mémoire de ses ancêtres s’est transformé en archive historique et musée culturel de premier plan. 

La modeste collection de biens de famille et d’artéfacts de l’histoire des pionniers noirs d’Howard Sheffield s’est enrichie au fil des ans, les membres de la collectivité ayant fait don de leurs objets ancestraux, notamment des poupées d’époque, des courtepointes du chemin de fer souterrain et des chaînes abandonnées. Ses nièces Sylvia et Carolynn Wilson sont intervenues pour aider à organiser les artéfacts et, au fur et à mesure que la collection s’est agrandie, elles ont fini par déménager les expositions et les objets exposés dans la propriété de 11 acres du musée culturel qui est maintenant devenu le domicile permanent. Après la mort de M. Sheffield, les sœurs Wilson ont continué à se partager la direction du musée et sont des dirigeantes communautaires très actives. 

Une aire de pique-nique sur la propriété a été aménagée pour prendre une collation et profiter du magnifique cadre naturel. Suivez le circuit patrimonial jusqu’à différents bâtiments qui portent sur différentes époques de l’histoire des Noirs, de l’ère de l’esclavage à nos jours. Bavardez avec les sœurs au sujet des nouvelles découvertes du musée culturel. En tant que Canadiennes de la septième génération, elles ont beaucoup à raconter sur les luttes, les sacrifices et les succès ultimes et la grande importance de leurs ancêtres. 

L’église épiscopale méthodiste africaine d’Oro dans le comté de Simcoe est un autre site historique qui mérite une visite, car c’est l’une des premières églises construites par les descendants des soldats noirs de la guerre de 1812. 

À la recherche de conseils touristiques sur l’Ontario?

Nos experts sont ici pour vous aider à planifier votre voyage idéal.